Chaque jour, notre mental et notre corps sont sollicités pour donner le meilleur d’eux-même. Ils sont donc mis à l’épreuve et exposés au stress. Mais ces sources vitales ne sont pas inépuisables.

Et si changer son point de vue sur les choses pouvait améliorer notre résistance au stress ? C’est une possibilité.

En fait, il y a plusieurs angles d’attaque, le stress est en effet un ennemi, et peut être bien même, l’ennemi numéro 1 dans ta vie.

Oui, car avec lui, c’est le risque de dégringolade. On peut tomber dans le chaos à cause de lui. Et il peut faire boule de neige, entraînant burn-in, burn-out, bore-out, toutes ces notions de pétage de câble et de décompensation.

Pour maintenir ton bien-être au quotidien, je vais te donner quelques astuces

En fait, il y a plusieurs angles d’attaque, le stress est en effet un ennemi, et peut être bien même, l’ennemi numéro 1 dans ta vie.

Oui, car avec lui, c’est le risque de dégringolade. On peut tomber dans le chaos à cause de lui. Et il peut faire boule de neige, entrainant burn-in, burn-out, bore-out, toutes ces notions de pétage de câble et de décompensation.

Pour maintenir ton bien-être au quotidien je vais te donner quelques astuces. Elles ne sont pas limitatives et ce qui peut fonctionner chez les uns, peut ne pas fonctionner chez les autres.

Mais avant parlons du stress. Il y a le stress qui stimule et celui qui paralyse. Celui qui stimule on va le considérer comme un ‘bon stress’ puisque par opposition l’autre stress est délétère à la fois pour ton mental et ton physique. Rappelons-le, le mental et le physique sont deux aspects qui nous composent et qui sont liés. L’un pouvant entraîner la perte de l’autre.

Le stress délétère va entraîner des modifications physiques, ton cœur, tes organes vont subir ses effets. Il inscrit dans tes cellules des mémoires négatives et désagréables.

Ses conséquences physiques si elles sont répétées, peuvent amener à des problèmes de santé, faire apparaître des maladies. Quant au stress sur le mental, l’effet est similaire. Il peut venir perturber le bon fonctionnement cognitif, la mémoire, la concentration et aussi favoriser l’apparition de certaines pathologies.

Pour t’aider à faire en sorte que le ‘mauvais stress’ n’empiète pas sur ta vie, voici mes 5 conseils :

La respiration

Numéro 1

Lorsque ton cœur s’emballe, ou que tu as mal au ventre, les manifestations sont tellement diverses d’une personne à l’autre, cela peut aussi être des étourdissements, des mains moites, etc. Toute manifestation physique désagréable, poses-toi ! Arrête ce que tu es en train de faire et qui te procure le stress. Ferme les yeux et concentre-toi sur ta respiration et ses va-et-vient. Inspire calmement en 5 temps par le nez, bloque ta respiration 2 temps, et expire par le nez toujours en 5 temps, contrôle le relâchement. Sens l’air qui rentre dans ton nez, ta gorge, qui descend dans tes poumons.

En même temps, essaye de te concentrer sur ton ventre, c’est lui qui doit se gonfler sans trop monter le diaphragme. Tu peux poser une main sur ton ventre pour t’aider.

Tu fais une 10 aine de respirations comme cela et tu peux reprendre ce que tu étais en train de faire, tu seras beaucoup plus détendue et ton corps subira moins. Tu peux le faire autant de fois dans ta journée, assise ou allongée, avec de la pratique, tu pourras le faire debout.

La visualisation

Numéro 2

Si c’est l’idée d’un évènement qui te stresse, quelque chose qui va se dérouler, tu ne te sens peut-être pas encore prêt(e) à vivre l’évènement ou tout autre pensée, là encore désagréable, de peur, d’angoisse, d’anticipation négative, etc. Je t’invite à faire de la visualisation positive. Une à plusieurs fois dans la journée, si tu le peux, allonges toi sur le sol sur le dos les bras et mains le long de ton corps et paumes de mains tournées vers le ciel. Commence par quelques exercices de respiration comme vus au point 1/, puis une fois détendu(e) laisse ta respiration se faire seule sans contrainte et en gardant les yeux fermés. C’est alors que je t’invite à visualiser un endroit ou un espace dans lequel tu te sens en sécurité et que tu trouves agréable. Un espace ou même un moment, que tu peux revivre et qui te fais du bien. Ou bien un endroit de rêve dans lequel tu peux te ressourcer, te détendre. Tu peux visualiser cet endroit, ses détails, et une fois que tu as cet endroit/moment, je t’invite à t’y projeter, regarder tes pieds marcher sur le sable si tu as défini que ton endroit était sur une plage, à te voir dans un miroir si c’est dans une maison, à y voir tes mains, etc. le principal c’est que tu puisses TE visualiser et avoir les sensations que tu ES dans ce ‘décor’ paradisiaque ou magnifiquement agréable.

Tu peux marcher dans cet endroit, rire aux éclats, sourire, juste apprécier.

Tu peux visualiser cet endroit soit avec une musique qui t’accompagne que tu auras au préalable choisi et qui t’inspire, soit dans le silence, qui peut faire parti intégrante de ce lieu.

Enfin, tu peux rester là quelques dizaines de minutes si tu le souhaites.

Alors soit, tu t’es projetée sans intention par rapport à ta situation de stress, soit tu peux également dans cet endroit agréable, te répéter la chose suivante (tu peux la formuler à ta façon et concernant ta source de stress, elle est à adapter), ce sera ton mantra : Demain j’ai une épreuve, je vais la traverser, je vais la vivre et j’en sortirai gagnant(e). Je me fais confiance et j’ai confiance en la vie. Quelle que soit l’issue de cette épreuve elle va devoir se dérouler. Alors, j’y vais détendu(e) et rassuré(e). Je contrôle ma respiration et donc mon stress. Si je sens que je suis trop tendu€ je fermerai les yeux pour me projeter dans ce paradis.

Sache qu’il ne peut rien t’arriver dans cette visualisation qui est la tienne, puisque ce monde est le monde du positif, du bien-être, de la détente, de la joie, de la recharge positive des cellules de ton corps. L’objectif est de visualiser le positif, de transmettre le positif à tes cellules, de te procurer du bien-être et te permettre d’attirer le positif et vivre du positif.

L'olfactothérapie

Numéro 3

Je te propose également 2 huiles essentielles pour t’accompagner.

La première : la lavande officinale. Tu peux en mettre une goutte sur un mouchoir et le respirer plusieurs fois par jour. L’odeur de la lavande va t’apaiser.

La deuxième : le basilic exotique, l’utilisation sera similaire à l’huile essentielle de lavande sauf que là ce sera + si tu as un examen ou une épreuve et que tu as besoin de croire davantage en toi. Cette huile essentielle t’apportera détente et confiance en toi. Elle sera à commencer 1 semaine avant ton évènement.

La florithérapie

Numéro 4

L'activité

Numéro 5

Pour finir, je t’invite à faire glisser le mauvais stress sur toi par une pratique physique. Cela peut être un peu de cardio, un peu de yoga, de la danse, ou un loisir (musique, chant,…). Et ce plus d’1 fois par semaine. Pour celles et ceux qui ne sont pas très adeptes du sport, une marche de 30 minutes minimum par jour peut convenir. L’idéal c’est de répéter cette dernière 2 fois par jour.

Le fait de pratiquer un sport va libérer des hormones positives pour ton organisme. Et donc faire baisser ton niveau de stress. Pense à bien t’hydrater après ta séance.

Il y a tellement d’astuces qui permettent de travailler ton bien-être et résister au stress, je t’en ai exposé 5. Tu m’en diras des nouvelles.

Si tu les pratiques, tu verras très vite les bienfaits et l’impact sur ton stress et donc augmenter ton bien-être physique et émotionnel. Bien évidemment, si tu veux continuer à travailler ta résistance au stress, le sommeil aura une grande importance dans ta démarche, tout comme ton alimentation.

Gérer son stress avec la naturopathie

Les plus populaires

Partage sur :

Menu

Si tu perds le contrôle, où que ton angoisse est telle que tu ne gères plus ta respiration pour te détendre, le stress te domine, tu paniques, je t’invite à utiliser le Rescue du Dr Bach, c’est un mélange de fleurs de Bach que tu peux prendre au moment où tu ne gères plus ou juste avant ton évènement. Tu mettras 5 gouttes sur ta langue ou dans un peu d’eau.

Tu peux renouveler toutes les 15 minutes en fonction de l’urgence, jusqu’à ce que tu commences à t’apaiser. N’avale par le flacon entier ! cela n’aura aucun intérêt et en plus il contient un soupçon d’alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut